La minimisation et la résolution rapide des défauts sont essentiels pour la rentabilité et le succès d'un projet d'ingénierie

La minimisation et la résolution rapide des défauts sont essentiels pour la rentabilité et le succès d'un projet d'ingénierie.

La minimisation et la résolution rapide des défauts sont essentiels pour la rentabilité et le succès d'un projet d'ingénierie. L'émergence de nouvelles technologies, comme les applications mobiles pour simplifier et normaliser les inspections sur site, la gestion des défauts, l'exécution des travaux mécaniques et les procédures de réception, est bien accueillie car les propriétaires exploitants et les entrepreneurs EPC doivent faire face aux pressions pour diminuer les coûts, à des marges plus étroites et à des contrats à durée déterminée plus nombreux.

L'identification, la saisie et la gestion des défauts sont souvent des tâches inefficaces, nécessitant trop de paperasserie et de procédures manuelles. Cela peut augmenter la probabilité d'erreur humaine, ayant de graves répercussions sur la sécurité, les coûts du projet et le respect de la conformité. Cela est particulièrement pertinent lorsque les ingénieurs ne peuvent pas rapidement saisir, signaler et résoudre les défauts de système/sous-système dès qu'ils sont identifiés, et éviter ainsi la répétition d'erreurs coûteuses.

 

Alerte rapide : il vaut mieux plus tôt que trop tard

Si un projet permet de mettre en place une solution pouvant déclencher une alerte précoce en cas de non-conformité, (permettant ainsi de détecter et de signaler les problèmes très tôt dans un projet) il est fort probable que le projet pourra en tirer des avantages importants. Ceci est illustré dans le cas d'un entrepreneur client EPC qui, avant de mettre en œuvre un tel système, avait exécuté une opération incorrecte près de 1 500 fois. Cette non-conformité n'avait été saisie qu'à la fin du projet et, à ce moment, le coût de la réparation était considérable. Une analyse plus poussée a montré que le coût moyen pour résoudre le défaut n'était que de 110 €. Cependant, avec 25 000 de ces défauts concernant un seul projet, la dépense s'était envolée pour atteindre 2,75 millions d'euros, un coût qui aurait pu facilement être évité avec la bonne solution en place.

Accéder à l'information n'importe où

Dans de nombreux projets, la paperasserie et le traitement manuel des défauts sont encore fortement utilisés. L'inspecteur de site peut prendre des notes sur papier, remplir des plans et des formulaires d'inspection à la main, les copier et ensuite les partager. Grâce aux applications mobiles, ce processus peut être standardisé et automatisé, réduisant la complexité et faisant gagner du temps. Il est plus simple de collaborer sur des projets car les inspecteurs de site et les sous-traitants peuvent voir les tâches affectées et en cours sur leur tablette, remplir des formulaires et partager toute modification. Ils peuvent aussi joindre des photos à la liste de travaux à effectuer, ajouter des commentaires, créer des signatures numériques et informer automatiquement l'administrateur des travaux exécutés, contribuant ainsi à atténuer les risques et à réduire les conséquences des incidents. Toutes les mises à jour peuvent être effectuées via l'application et en cours de déplacement. Cette solution numérique est donc beaucoup moins sujette à l'erreur humaine, car elle permet de déclencher les flux de travaux et de les synchroniser avec le système de gestion de documents, grâce à une unique référence fiable pour toute la documentation incorporée. L'équipe a accès à la version la plus récente des documents à partir de n'importe quel emplacement, ce qui améliore la supervision du projet et réduit les erreurs et les délais.

 

Conserver une source de données fiable

La saisie des défauts et la gestion efficace des modifications sont des facteurs clés pour maintenir une source de données fiable. Grâce à une gestion rigoureuse de révision des documents et à des flux de travaux automatisés pour les processus d'approbation, les meilleures pratiques sont suivies et toutes les modifications sont mises à jour et synchronisées avec le système de gestion de documents d'ingénierie (EDMS).

Grâce à une mise à jour permanente, les plans et les documents techniques reflètent ce qui est réellement dans l'usine. En saisissant et en gérant les modifications, et en contrôlant les révisions de documents selon un processus, les informations sont tenues à jour pour les activités de construction. Sinon les documents sont marqués, enregistrés ou mal placés et la version définitive n'est pas connue, et rend leur utilisation incertaine et douteuse.

 

Amélioration continue

L'utilisation des applications de saisie de défauts intégrées étroitement à la gestion des documents permet également un examen rétrospectif des projets pour identifier où les choses se sont bien passées et où les choses pourraient être améliorées. Par exemple, les problèmes liés à un projet concernent-ils un fournisseur, un vendeur ou un sous-traitant particulier, ou peut-être les problèmes résultent-ils d'une mauvaise documentation ? Lorsque toutes ces informations sont saisies et gérées de manière centralisée, ces connaissances peuvent être utilisées sur le prochain projet afin d'améliorer la qualité et la productivité, pour un gain de temps, d'argent et de ressources. En intégrant un système de gestion de documents d'ingénierie et une application mobile, la surveillance à l'échelle du projet, le contrôle et la coordination de gestion des défauts non seulement peuvent être transformés, mais sont aussi sans cesse améliorés.

 

La solution est la technologie

Les outils de mise en service numérique Opidis sont parfaitement adaptés aux entrepreneurs EPC et aux propriétaires exploitants voulant optimiser et normaliser l'inspection de sites, la gestion des défauts, l'exécution des travaux mécaniques et les opérations de réception dans leurs projets. Ces outils réduisent les erreurs, améliorent les marges, atténuent les risques et minimisent le coût des incidents, et ce grâce à l'alerte précoce, le suivi des problèmes, puis l'exécution des procédures d'inspection de site et de mise en service.